Présentation

Bienvenue sur le site de la journée d'étude "Processus de (dé)subjectivation à l'épreuve de l'enquête sociologique". Cette journée, organisée par les doctorants du CADIS (Centre d'analyse et d'Intervention sociologiques), aura lieu le 24 Novembre 2015 à la MSH Paris Nord.

Enjeux

Les recherches en sciences humaines et sociales mobilisant les concepts de « subjectivation » ou de « désubjectivation » sont au centre de grands débats théoriques (Martuccelli 2014). Ces travaux tentent d’analyser les processus qui permettent l’expression du sujet, ou au contraire son contrôle ou sa négation dans des champs d’étude variés : les mouvements sociaux, les féminismes, la santé, la religion, la sexualité, etc.

Toutefois, peu d’auteur-e-s proposent des outils afin d’observer ces processus de (dé)subjectivation1 sur leurs terrains de recherche. Malgré les controverses théoriques que suscite la construction de la notion même de sujet (entre un sujet en amont de l’action ou celle d’un sujet qui ne lui préexiste pas) et ses usages par les différentes théories de la (dé)subjectivation, les questions méthodologiques sont souvent restées à l’écart. En effet, mise à part l’intervention sociologique développée par Alain Touraine (Touraine 1978), l’usage très fréquent des outils méthodologiques «classiques » (observation ethnographique et différents types d’entretiens) pour saisir ces processus a été très peu interrogé.

Comment analyser la (dé)subjectivation tout en évitant les biais de l’essentialisation ? Comment, en tant que chercheur/euse, déterminer ce qui relève de l’assujettissement ou de la résistance du sujet ? Dans quelle mesure l’analyse sociologique reflète-t-elle la subjectivité du/de la chercheur/euse ?

Ces quelques interrogations pointent l’imbrication particulière des enjeux d’ordre méthodologiques et théoriques dans l’étude de la (dé)subjectivation et la nécessité de les examiner conjointement pour mieux appréhender la pluralité et la complexité de ces processus.

Cette journée d’étude propose ainsi de poursuivre ces débats en effectuant un « retour au terrain » en interrogeant les différentes méthodes de dévoilement des processus de (dé)subjectivation. Deux axes de réflexion sont proposés :

  1. Comment étudier les processus de (dé)subjectivation au niveau microsociologique ?

  1. Quelle place à la subjectivité du/de la chercheur/euse dans l’étude de ces processus ?

     

1 Par mesure de concision, nous avons fait le choix de remplacer « processus de subjectivation et de désubjectivation » par le terme « (dé)subjectivation » dans cet appel à communication.

 

Informations Pratiques

Cette journée d'étude aura lieu à l'amphithéâtre de la Maison des Sciences de l'Homme Paris Nord:

MSH Paris Nord
20, avenue George Sand
93210 La Plaine Saint-Denis

Télécharger le plan d'accès à la MSH Paris Nord

Transports


Métro 12 : Front populaire (sortie 3)

RER B : La Plaine - Stade de France

Bus 153 / Bus 239 / Bus 512 : Front populaire - Proudhon

 

Pour nous contacter: journee.subjectivation@gmail.com

Comité scientifique

Philippe BATAILLE, directeur de recherche CNRS (CADIS-EHESS)

Louis BRAVERMAN, doctorant CADIS-EHESS

Sandrine BRETONNIERE, post-doctorante CADIS-EHESS

Alvaro CARRANZA, master sociologie EHESS

Giulia FABBIANO, post-doctorante CADIS-EHESS

Jerome FERRET, maître de conférences en sociologie à Université Toulouse 1, CADIS (EHESS-CNRS)

Danièle JOLY, professeur University of Warwick, CADIS-EHESS,

Alexandra KASSIR, doctorante CADIS-EHESS

Sylvain KERBOURC’H, chercheur, Centre d'études de l'emploi (CEE)

Farhad KHOSROKHAVAR, directeur du CADIS, directeur de recherché CNRS (CADIS-EHESS)

Luis LOPEZ, maître assistant, École nationale supérieure d'architecture de Paris La Villette (ENSAPLV), chercheur associé CADIS-EHESS

Kevin McDONALD, Professor of Sociology, Head, Department of Criminology and Sociology, Middlesex University

Marie PERETTI –NDIAYE, Docteure en sociologie, Membre associée au CADIS

Geoffrey PLEYERS, Chargé de recherche, Université Catholique de Louvain, CADIS-EHESS

Alexandra POLI, Chargée de recherche, CADIS-EHESS

Thibaud POMBET, doctorant CADIS-EHESS

Paola REBUGHINI, professeur, Università degli Studi di Milano (Italia)

Miwon SEO, doctorante CADIS-CRC-EHESS

Çiğdem TEKELI PAKYAR, doctorante CADIS-EHESS

Oscar VAZ, doctorant CADIS-EHESS

Louise VIROLE, doctorante CADIS-EHESS

Michel WIEVIORKA, directeur d’études EHESS, administrateur FMSH

Comité d'organisation

Louise VIROLE, doctorante CADIS-EHESS

Miwon SEO, doctorante CADIS-CRC-EHESS

Alexandra KASSIR, doctorante CADIS-EHESS

Louis BRAVERMAN, doctorant CADIS-EHESS

Çiğdem TEKELI PAKYAR, doctorante CADIS-EHESS

Oscar VAZ, doctorant CADIS-EHESS

Thibaud POMBET, doctorant CADIS-EHESS

Alvaro CARRANZA, master sociologie EHESS

e
Personnes connectées : 1